Suite et fin…bobi est finit…contrairement à “toutes” je l’ai trouvé lonnng, mais le résultat hmmmmm….en vaut la peine, cet Alpaga Encre bleue et plumette ardoise…magnifique…je me demande si je vais oser le porter tellement je ne veux pas du tout l’abimer…because avec mes razmokets qui tirent sur mes hauts sans cesse ou m’éjectent quelques cuillérées du contenu de leur assiette à chaque repas…bobi risque de subir quelques traumatismes…

En tout cas il est ENFIN venu rejoindre la petite robe de janvier, je nomme la 21 du livre “otona no couture…”

BOBI

Boléro “bobi” du dernier livre de la droguerie, tricoté en taille M Alpaga Encre bleue/plumette ardoise.

bobi 2

Avec bobi même pas peur du froid! (m’enfin juste le temps d’une photo hein…)

bobi mpp

EDIT: Non non non je ne vis pas à Biarritz, titre du billet en référence aux deux surnoms du boléro de la droguerie : bobi et Biarritz !!!